Mon envie première avec Dépossession est de proposer une expérience visuelle et sonore, sorte de plongée inexorable dans la folie du personnage. A l'instar de films comme Irréversible ou Requiem for a Dream, le spectateur doit être immergé entièrement et ne surtout pas être ménagé. Ces quinze minutes seront pour certains une bulle fascinante, pour d'autres une bulle dérangeante. Mais désormais, place aux images.